Vous êtes ici : Accueil > Le collectif K. I. L. T. > comptes rendus > ’Déplacements et Mobilité à Kernévodenn 15 février 2011 L’Hopital (...)
Par : annie, Vero
Publié : 25 février 2011

’Déplacements et Mobilité à Kernévodenn 15 février 2011 L’Hopital Camfrout

Présents : entre quarante et cinquante de personnes dont un correspondant de presse Pas un seul élu du pays de Landerneau-Daoulas ! (si une élue de l’Hôpital Camfrout mais qui a gardé l’anonymat)

Soirée co-organisée dans le cadre de la quinzaine « Territoires en transition » du pays de Kernevodenn et Bugale Aman de l’Hôpital camfrout

Présentation par Patrick Sablon de la démarche globale et de la Quinzaine Pour en savoir plus

http://www.kernevodenn-en-transitio...

******************** Petit rappel des données sur le pic pétrolier par Pierre-Xavier Paris de l’association Hanvec 21

PS : je vais lui demander ses données ou des liens

Le pétrole, à l’origine de la matière animale et végétale qui se transforme très lentement (à l’échelle du millénaire) en pétrole. C’est dons une ressource finie, non renouvelable à l’échelle humaine. C’est un produit « magique », très énergétique et facile d’utilisation d’où son utilisation immodérée à 80% pour fournir de l’énergie de combustion. Aujourd’hui la consommation est supérieure à la découverte de gisements, on est dans la phase du pic, c’est à dire on va vers une décroissance des ressources, comment va-t)on s’adapter.....

Discussion : le pic pétrolier quelles que soient les sources n’est plus mis en doute. D’où aujourd’hui localement comment s’organiser pour les transports. *********************

Un montage sonore sur les déplacements des Finistériens : urbanistes et élus : état des lieux en 2010 et prospective pour les prochaines années, proposé par Véronique Muzeau, association TER Brest-Quimper. (disponible sur demande par mail à ter29@laposte.net )

************************ Discussion : le trafic est prévu d’augmenter à Daoulas de 28% sauf si on limite les lotissements et la création de zones artisanales.

Une question , pourquoi on se déplace ?

Présentation par Marc Boivin, élu de Saint Brieuc agglomération et responsable des transports : le Taxitub ; transport à la demande par taxi pour la desserte fine de l’agglomération briochine (14 communes et environ 120000 habitants). Taxitub a été mis en place pour pouvoir rabattre les personnes sur 4 lignes principales de bus cadencées toutes les 12 minutes. L’intérêt est évident dans le cas d’un habitat dispersé comme la grande couronne de Saint Brieuc (10 km de l’agglomération). Saint Brieuc est pionnier dans la mise en place du transport à la demande avec la mise ne place des lignes et la gestion par un logiciel qui enregistre les réservations et les optimisent. Depuis d’autres communes ont pris cet exemple. C’est un transport collectif au même titre que le bus et pour le même prix et totalement connecté avec les bus.

Ex : taxitub St Brieuc : http://www.tubinfo.fr/taxitub,88.html

Taxitub est un service à la demande pour les usagers qui n’ont pas directement accès à une ligne du réseau du transport en commun. Il couvre l’ensemble de l’agglomération. Sont mises en place de véritables lignes Taxitub avec itinéraires, horaires et arrêts prédéfinis, en correspondances avec des lignes régulières TUB à forte fréquence. Chaque ligne se présente comme une ligne de bus classique avec son itinéraire, ses arrêts, ses horaires mais avec la particularité de ne passer qu’à la demande en appelant le serveur TAXITUB. La réservation se fait soit par Internet sur www.saintbrieuc-agglo.fr/taxitub , soit par téléphone au 02 96 62 02 22 via un serveur vocal, entre 45 minutes et 10 jours avant le départ. Un transport écologique : Chaque année TAXITUB consomme au total 4000 litres de carburant. S’il était assuré par des lignes régulières de bus, la consommation serait de 340 000 litres par an.,L’économie réalisée : Le prix d’un trajet TAXITUB revient en moyenne à 10.30 € à l’agglomération, ce même trajet aurait coûté 152€ dans le cas d’une ligne de bus régulière !

Discussion animée qui a prouvé l’intérêt d’une telle démarche, et comment elle pourrait être appliquée sur « la grande couronne de Brest »,c ’est à dire canton de Daoulas, Plougastel, Dirinon... Partant d’un état des lieux que les transports collectifs actuels (penn ar Bed) ne sont pas adaptés pourrait on imaginer un TAD qui rabattrait vers des lignes express ?

***********************

« Mettre une commune sur les rails » : le cas de la ligne Brest-Quimper ; mémoire de Master 1 Géoarchitecture (UBO) présenté par Jean-Marie Legeay, Clément Tricot (Aude Le Gall Co auteur) . Le mémoire est disponible sur demande par mail à ter29@laposte.net

Discussion sur l’intérêt de l’arrêt au Bot (Daoulas – Irvillac) : il y a un intérêt évident pour Landerneau mais même pour Brest si on regarde non la longueur du trajet par rapport à la route mais la durée.

**************************

Lecture de quelques unes des phrases collectées au marché de Daoulas dimanche 13 février sur le thème des déplacements.

 Extrait « Monsieur : Logonna Il faudrait des pistes cyclables pour que les adultes et les enfants puissent circuler sans danger en intercommunal (Logonna, Hopital Camfrout, Daoulas) Zone de co-voiturage de daouas sous-dimensionnée : cela montre un réel besoin et souci de moins consommer Dame âgée habite hors bourg de Logonna Pas d’autre solution que la voiture, elle peut encore mais pour combien de temps. Pas de bus ou 1 par jour. S’il y avait plus de bus, cela marcherait, il y aurait du monde. Elue à Plougastel Mieux organiser les transports en commun. C’est compliqué sur Plougastel car l’habitat est dispersé sur un territoire étendu. Au niveau canton il faut aussi relier ce qui est géré par BMO et ce qui est géré par la Communauté de communes, renforcer ces liens. Conscience que l’aire de covoiturage de Daoulas est trop petite. Effort à faire sur le déplacement des personnages âgées. Il existe sur Plougastel une association « Coup de pouce » qui emmène les personnes âgées le jeudi au marché. Y a –t-il l’équivalent sur le canton ? Il ya avait aussi (encore ?) le car de la messe à Plougastel. Dame qui travaille dans le service d’aide à domicile à Daoulas C’est elle qui transporte les personnes âgées car la plupart ne conduisent plus. Il y en aurait qui seraient assez valides pour prendre les transports en commun et faire leur course en autonomie s’il y avait ces transports en communs. Il y a un potentiel pour les petites communes comme ici. Son beau frère avait dans l’idée de monter un service de déplacement pour les personnes âgées aussi. Couple de l’Hopital Camfrout Les transports en commun il en faudrait plus pour relier les différentes communes et plus de navettes, on pourrait imaginer les liaisons avec le train et avec le tram sur Brest. Ce serait bien pour les jeunes car il faut toujours les véhiculer. »

*************************

Témoignage de Johann qui partage une voiture avec ses quatre colocataires entre Brest et Hanvec. Discussion sur l’autopartage

Pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Autopa... En 2007, le développement de l’autopartage a aussi été l’une des nombreuses propositions du Grenelle de l’environnement, retenue par le Grenelle I et précisée par le projet de loi Grenelle II. Ce dernier annonce en effet un label dédié à l’autopartage, qui bénéficiera donc enfin d’une définition juridique claire ; « la mise en commun au profit d’utilisateurs abonnés d’une flotte de véhicules de transports terrestres à moteur. Chaque abonné peut accéder à un véhicule sans conducteur pour le trajet de son choix et pour une durée limitée ». Un décret en conseil d’état fixera les conditions d’obtention du label, possiblement dès 2010. Même si le service est toujours à caractère commercial (nécessité de "vendre" le "service"), on peut distinguer des services d’autopartage à but non-lucratif, portés par des associations ou des coopératives d’usagers, de services à but lucratifs mis en place par des sociétés privées. Ces services peuvent recevoir ou non des aides publiques. Posséder une voiture en ville est devenu source de désagréments : difficultés pour se garer, PV à répétition, sans compter le prix du carburant et de l’entretien. Il est temps de passer à la voiture en libre service !

Ex à Rennes avec http://www.cityroul.com/

**************************************

Témoignage de Johann sur le stop qu’il pratique beaucoup ; de manière informelle ; il aime ça parce que , déjà ça marche bien en Bretagne , ensuite par que c’est envisager le déplacement comme un voyage, une rencontre (ou plusieurs) ; c’est plein de surprises et d’aventures. La contrepartie c’est qu’il ne faut pas avoir d’horaires ou avoir le temps.

***************************************

Un petit mot de Céline du CLAJ (de Brest ) qui parle aussi des déplacements vélos et de mettre le vélo à portée de tous, déjà en récupérant des vélos « jetés » et en apprenant à les réparer ensemble. projet d’atelier réparation de vélos

http://www.claj.infini.fr/

***************************************

Clôture à 23h30 autour d’un pot, discussions informelles. Nous remercions vivement les intervenants .